Isoler un caisson de volet roulant

Comment isoler un caisson de volet roulant ?

Cet article conseil est axé principalement sur des volets roulants existants ayant besoin d'une isolation supplémentaire phonique ou thermique. En effet, si vous passez par nos équipes K par K pour votre projet de rénovation et le changement de vos anciens volets par de nouveaux volets roulants, vous n'aurez aucun besoin d'isoler le coffre de vos volets. Tous nos modèles répondent aux plus hauts critères d'isolation thermique et phonique demandés.

Les volets roulants nécessitant une isolation supplémentaire au niveau du coffre, sont souvent des volets roulants bas de gamme, avec un coffre mal isolé. Selon la zone d'habitation, très bruyante ou très chaude, il est alors nécessaire de revoir l'isolation thermique et phonique du coffre.

Isolation du coffre de volet roulant

Pour isoler le caisson d'un volet roulant, vous devez en premier lieu démonter le coffre de votre fermeture. Une fois cette étape réalisée, remarquez la place disponible entre le cylindre du volet enroulé et les bords du coffre. Comme vous l'avez constaté vous disposez de très peu d'espace. C'est pourquoi pour renforcer son isolation vous devez utiliser un matériau peu épais, mais avec des performances thermique et phonique importantes.

Avant de passer à l'isolation du caisson, nettoyez minutieusement l'intérieur du coffre. Choisissez enfin l'isolant le plus approprié :

  • La laine de roche : isolant le plus connu, 4 cm suffisent à isoler le caisson. Prenez garde à ce que la laine de roche ne soit pas en contact avec les lames du volet pour éviter un dysfonctionnement du tablier. La laine de roche est à utiliser en priorité pour une isolation thermique.

La mousse massique : cet isolant est constitué d'une plaque réalisée avec deux couches de mousse. La première couche est en polyuréthane ou en polyéthylène. La seconde couche de mousse est en caoutchouc ou en synthétique. Cet isolant est conseillé car il permet d'optimiser l'isolation thermique et phonique du caisson.

3 critères à observer pour optimiser l’isolation d’un volet roulant

Vous savez maintenant comment isoler le caisson de votre volet roulant. Mais savez-vous quels sont les critères essentiels à observer avant l'achat d'un volet roulant neuf pour s'assurer d'une meilleure isolation ?

1. Le matériau

Vous avez le choix lors de l'achat de votre volet roulant de sélectionner un tablier en aluminium ou un tablier en PVC. L'aluminium a toujours été considéré comme le grand perdant de l'isolation. Ce qui était vrai hier ne l’est pas aujourd'hui, la preuve avec notre modèle de volet roulant en aluminium ITR, qui permet une meilleure isolation thermique que le volet roulant en PVC.

En PVC les lames ont une structure alvéolaire, elles sont donc extrudées. Cela signifie qu'à l'intérieur de la structure de l'air circule. L'air est un excellent isolant, tout comme le PVC, c'est pourquoi même si ce matériau est le moins onéreux, il est également celui qui offre les meilleures performances énergétiques.

2. La couleur

Cela semble étrange, mais le coloris de votre volet roulant va influencer l'isolation de votre habitation. En effet un volet roulant noir va absorber la chaleur. De ce fait il va diffuser de l'énergie, alors que le blanc aura une déperdition thermique bien inférieure et réfléchira le rayonnement du soleil. C'est d’ailleurs pourquoi le crédit d'impôt est accordé sur les modèles blancs et de teintes claires.

3. Motorisé ou manuel

La manœuvre de votre volet roulant n'influe pas sur les performances énergétiques de l'installation. Néanmoins, en optant pour un volet roulant motorisé vous pourrez avec une commande centralisée définir les heures d'ouverture et de fermeture de vos menuiseries en fonction des conditions climatiques. En plein été, vous pourrez par exemple décider de fermer les volets roulants aux périodes les plus chaudes de la journée pour garder la fraîcheur à l'intérieur et faire ainsi l’impasse au maximum de la climatisation.