Motorisation de vos volets roulants

Comment motoriser un volet roulant ?

Vous en avez assez de devoir chaque soir manœuvrer vos volets roulants pour les fermer ? Leur motorisation pourra vous faciliter la vie et vous apporter un confort supplémentaire. Aussi, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce type de travaux est rapide et simple à mettre en œuvre pour un professionnel. Comment choisir la motorisation qui correspond à ses besoins ? Quelles sont les étapes à respecter pour motoriser un volet roulant ? Nous menons l’enquête pour vous !

Visuel header page article entretien fenêtre KparK

Volets roulants, quelle motorisation choisir ?

 

Afin d’optimiser la durée de vie de vos volets roulants électriques, il est important de choisir une motorisation adaptée. Ainsi, vous devrez tenir compte du poids de votre tablier de volet (l’ensemble des lames du volet). Pour faire le bon choix, il faudra en outre connaître le diamètre du tube d’enroulement afin d’y insérer la motorisation. Voici quelques indicatifs qui pourront vous aider à y voir plus clair :

Comme vous pouvez le deviner, la force de levage ne sera pas la même au regard du poids de votre volet. Exprimée en Newton mètre, celle-ci se calcule en multipliant la charge de votre volet par 0,7. Pour un volet pesant 6 kg, vous aurez par conséquent besoin d’une puissance de 4,2 Nm.

Une fois ceci déterminé avec précision, vous pourrez choisir votre mode de commande. Il en existe deux : le mode filaire et le mode sans fil. Avec le premier système, l’ouverture et la descente des volets se fait grâce à un interrupteur placé généralement sur le mur à côté de l’ouverture. Le second système, plus onéreux, permet le pilotage à distance de ses volets (depuis votre smartphone ou tablette par exemple).

Rayon de soleil à travers une fenêtre

Quelles sont les étapes à respecter pour motoriser un volet roulant ?

 

Voici comment se déroule étape par étape la motorisation de volets roulants :

  • Dans un premier temps, le coffre du volet est démonté et nettoyé (il ne doit pas y avoir de dépôts de poussière ou de débris) ;

  • Les volets sont ensuite fermés et l’ancien système à manivelle ainsi que les pattes d’attache sont démontés à leur tour ;

  • Il faudra ensuite extraire le tube d’enroulement. Cette étape est généralement plutôt aisée néanmoins, son système d’encrage peut varier d’un modèle à l’autre. Il conviendra donc de bien observer le système afin de ne rien endommager ;

  • Une fois le tube extrait, vous avez le choix entre un moteur tubulaire à intégrer dans l’axe existant ou la pose d’un nouveau tube d’enroulement équipé d’un moteur ;

  • Pour intégrer un moteur tubulaire, une coupe du tube d’enroulement pourra parfois s’avérer nécessaire. Une fois celui-ci aux dimensions adéquates, le moteur pourra alors y être logé. Le support moteur est après fixé grâce à de nouveaux embouts d’axe.

  • Le tube d’enroulement motorisé peut alors être replacé dans le coffre ;

  • S’il s’agit d’un système filaire, le câble électrique d’alimentation devra être placé dans le trou latéral prévu à cet effet sur le côté du coffre ;

  • Avant de pouvoir les faire fonctionner, un raccordement électrique est nécessaire. Cette étape doit impérativement être réalisée par un électricien et l’alimentation générale devra être préalablement coupée pour éviter tous risques d’accidents.

  • Vos volets roulants motorisés sont alors opérationnels.

Bon à savoir : pour l’installation de vos volets roulants motorisés, il est conseillé de faire appel à un professionnel. En effet, celui-ci pourra non seulement vous conseiller sur la bonne puissance de moteur à choisir en fonction du poids du tablier mais il saura également installer les différents interrupteurs ou un système de commande à distance en effectuant toutes les connexions nécessaires.

Vous avez des questions ? N’hésitez pas à vous adresser directement à un expert KparK !