Porte aux normes pour les personnes à mobilité réduite

Comment mettre sa porte d’entrée aux normes pour les personnes à mobilité réduite ?

Aujourd’hui plusieurs normes ont été mises en place pour garantir aux personnes à mobilité réduite accessibilité, confort et indépendance. C’est le cas pour les bâtiments publics mais également les logements individuels lorsqu’ils sont destinés à la location. Sachez-le, il n’est jamais trop tard pour adapter son logement que ce soit pour vous ou de futurs locataires. Et il vaut mieux commencer par le commencement en s’occupant d’abord de votre porte d’entrée. Comment être sûr que sa porte d’entrée est bien, conviennent aux personnes à mobilité réduite (PMR) ? On fait le tour des règles et des bonnes pratiques pour permettre à chacun de profiter de la maison.

Visuel header page article entretien fenêtre KparK

Quelles sont les normes pour les portes d’entrée

 

Pour assurer l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, les logements individuels doivent impérativement répondre à certaines normes. Les propriétaires doivent notamment s’assurer que les ouvertures et principalement leur porte d’entrée de leur logement soit à la bonne largeur.

Les points importants à respecter en matière de dimensions.

  • Quelle largeur pour ma porte d’entrée

L’ouverture doit être suffisamment large pour laisser passer un fauteuil roulant. Elle ne peut pas être inférieure à 90 cm. Pour ne pas gêner la circulation, il faudra aussi prendre en compte l’ouverture de la porte. En poussant : la longueur minimum de l’espace de manœuvre de porte est de 1,70 m. En tirant : la longueur minimum de l’espace de manœuvre de porte est de 2,20 m

  • Largeur du passage

Le passage utile qui permet à la personne à mobilité réduite de manœuvrer une fois à l’intérieur doit impérativement avoir une largeur de minimum 83 cm. Pour garantir une bonne circulation pour chaque personne évitez d’y placer des meubles ou autres obstacles. Laissez le champ libre pour permettre à une personne à mobilité réduite de se déplacer sans entrave. 

Rayon de soleil à travers une fenêtre

Quelles poignées pour les PMR

 

La difficulté pour une personne aux capacités de mobilité restreintes peut aussi résider dans le fait qu’elle ne puisse pas atteindre la poignée de la porte ou même réussir à l’attraper facilement. C’est pour cela que des normes ont été prévues pour les poignées de portes.

D’une manière générale, les poignées de porte que l’on peut manipuler en laissant tomber la main sont les plus pratiques. Les poignées à bouton ne sont pas une bonne idée. Elles peuvent être difficiles à manier et à agripper. À oublier aussi les poignées de porte de tirage trop petites. L’effort pour l’actionner doit être inférieur à 5kg. Vous devez aussi en faciliter l’accès en la positionnant à 40cm de l’angle du mur ou de tout autre obstacle. En ce qui concerne la hauteur, la poignée doit être placée entre 90 et 130cm.

Visuel page article KparK avec des conseils et des astuces

Des serrures pour les PMR

 

Il n’existe pas de modèles de serrures particuliers pour les PMR. Comme la poignée, vous devez simplement veiller à ce qu’elle soit facilement accessible. La norme préconise son emplacement à 30cm de l’angle du mur ou d’un quelconque obstacle. Elle doit également ne pas se trouver trop en hauteur. Placez-la entre 90 et 130cm du sol pour plus de confort.

 

Et aussi

 

La porte ne doit pas être trop lourde pour pouvoir être manipulée facilement. Evitez donc les portes en acier et préférez lui des matériaux comme le PVC ou l’aluminium. Il vous est également possible d’automatiser le mécanisme de votre porte d’entrée. Dans ce cas prévoyez un signal sonore et lumineux lors de l’ouverture.

D’autres aspects de votre maison devront peut-être être aussi mis aux normes, si vous avez un portail, une marche trop haute ou des escaliers menant jusqu’à votre porte. Renseignez-vous sur les rampes d’accès et leurs normes.