Changer ses portes-fenêtres

Comment changer des portes fenêtres ?

Que cela soit pour des raisons esthétiques ou de performances énergétiques, il est parfois nécessaire de faire remplacer ses portes fenêtres. Quels sont les différents modes de poses envisageables ? Comment choisir la technique employée ? Quelles sont les erreurs à ne pas faire ? Décryptage dans l’article.

Visuel header page article entretien fenêtre KparK

Changement des portes fenêtres : quels sont les différents modes de poses ?

 

Lorsque l’on change des portes fenêtres, on distingue deux modes de poses qui sont la dépose totale et (changement total) ou la dépose partielle (rénovation sur le dormant existant) :

La dépose totale consiste à remplacement entièrement l’ancienne menuiserie (dormant, pièces d’appui et ouvrant). La nouvelle porte fenêtre est alors posée directement dans la maçonnerie. Pour une dépose totale, il est impératif de faire appel à un professionnel pour éviter les dégradations sur le bâti. Malgré sa complexité, cette technique vous garantira une meilleure isolation thermique et acoustique.

La dépose partielle consiste à remplacer les anciennes menuiseries sur les dormants d’origine. Cette technique requiert des travaux moins conséquents et plus rapides. Toutefois, elle génère une légère perte de luminosité. En effet, en posant la nouvelle porte fenêtre sur l’ancien dormant, celle-ci sera forcément de dimensions sensiblement plus réduites que l’ancienne. 

Rayon de soleil à travers une fenêtre

Changement des portes fenêtres : comment choisir la technique adaptée ?​ 

 

Le choix entre une dépose totale et une dépose partielle se fera selon plusieurs critères et il faudra vous poser les bonnes questions :

  • Quel est l’état du dormant initial ? Peut-il supporter le poids de la nouvelle porte-fenêtre ?
  • Quel type de porte fenêtre souhaitez-vous installer ?
  • Quels sont vos besoins (isolation, sécurité, luminosité etc.) ?

Bon à savoir : pour décider de la bonne marche à suivre, il est conseillé de faire réaliser un diagnostic de vos menuiseries par un professionnel.

Quelles sont les erreurs à ne pas faire et les précautions à prendre ?

Afin que vos travaux se déroulent sans heurt, voici quelques erreurs à ne pas faire :

  • Ne pas faire appel à un professionnel

La pose d’une porte fenêtre en PVC, bois ou aluminium est une activité qui demande un apprentissage. Aussi, la technique de pose pourra varier selon les caractéristiques de votre bâti et seul un expert pourra déterminer quelle méthode adopter. Confier cette opération à un professionnel vous garantira un travail de qualité et vous évitera certains problèmes d’étanchéité ou d’isolation pouvant apparaître lors d’un défaut de pose.

Lorsque vous ferez réaliser vos devis, pensez bien à vérifier que les poseurs disposent de garanties fiables (garantie responsabilité civile décennale). Cela vous protègera en effet en cas de malfaçons pour une durée de 10 ans.

  • Ne pas tenir compte de la loi

Si vous décidez de remplacer votre porte fenêtre par un autre modèle identique, vous n’aurez aucune démarche particulière à effectuer. Toutefois, lorsque vous modifier visuellement l’aspect de votre façade, vous devrez alors réaliser une déclaration en mairie. Par ailleurs, sachez que certaines communes imposent des couleurs et des matériaux bien précis. Pour connaître les différentes règles en vigueur dans votre région, n’hésitez pas à consulter votre PLU (Plan Local d’Urbanisme).

  • Ne pas réfléchir à ses besoins

Il existe de nombreux modèles de portes fenêtres et certains s’adapteront davantage à vos besoins que d’autres. Ainsi, pour un gain de place, vous pourrez opter pour une ouverture coulissante à galandage par exemple. D’autre part, vous devrez prendre en compte dans le choix des matériaux de leurs performances en matière d’isolation à la fois thermique et acoustique.

Vous avez des questions ? Besoin de conseils personnalisés ? N’hésitez pas à faire appel à un conseiller KparK !