Installer un portail coulissant

portail coulissant aluminium sur mesure

Installer un portail coulissant : les étapes à suivre

Gain de place évident et atout esthétique pour votre extérieur, le portail coulissant est de plus en plus prisé. Adapté à toutes les surfaces, ce type d’installation permet par ailleurs à ceux disposant d’un terrain en légère pente de pouvoir malgré tout bénéficier d’un portail. Composé le plus souvent d’un seul vantail pouvant mesurer jusqu’à 5 mètres de long, il offre un confort d’utilisation optimal et permet un passage confortable quel que soit le type de véhicule dont vous disposez. Parfois motorisé, il est par ailleurs disponible en une large gamme de finition et saura s’adapter harmonieusement avec l’architecture de votre maison et le style de votre jardin. Élément de sécurité à part entière, l’installation de votre portail coulissant demande la plus grande attention ainsi qu’un professionnalisme sans faille. Aussi, il est fortement conseillé de faire appel à un spécialiste pour réaliser cette opération.

  • interstitiel_chois_ses_portails_clotures_04_832x109

    Comment installer un portail coulissant ?

    L’installation d’un portail coulissant doit se dérouler suivant plusieurs étapes. En outre, comme vous l’avez compris, il est fortement préconisé de faire appel à un professionnel pour réaliser ce travail. Son intervention vous garantira non seulement un résultat solide et de qualité mais elle vous permettra par ailleurs, dans certains cas, d’obtenir des aides financières. Zoom sur les différents stades d’installation de votre portail coulissant :

    • Étape n°1 : Prise des mesures et préparation du terrain

    Dans un premier temps, en vue de poser le rail qui va supporter votre portail afin de le faire coulisser, le professionnel prend les mesures séparant les deux piliers. Cette précaution lui permet d’autre part de s’assurer de la planéité de votre sol. En effet, si ce type de portail peut être installé sur un terrain légèrement en pente, la semelle en béton doit quant à elle être parfaitement plate et dépasser d’environ 15 centimètres des deux piliers côté jardin. Une fois ces vérifications effectuée, l’axe du rail est tracé.

    • Étape n°2 : Pose du rail

    En respectant le tracé au sol, le rail est placé puis fixé dans le béton à l’aide d’une perforeuse. Notez que celui-ci doit être positionné à 60 millimètres de chaque pilier. En fonction de la longueur de votre portail, un second rail peut être placé en prolongement du premier.

    • Étape n°3 : Pose du portail coulissant

    Le portail peut désormais être posé sur le rail : le spécialiste en profite pour vérifier qu’il coulisse sans problème. Une fois rassuré et après avoir réalisé les ajustements nécessaires, il va ensuite le positionner puis l’immobiliser du côté du dégagement à l’aide d’un niveau à bulle, de cales et d’un serre-joint. Après cela, le guide est placé sur le pilier afin de marquer les différents points de perçage. Sitôt leur identification, l’endroit peut être percé à l’aide d’un foret à béton et chevillé pour fixer le guide.

    Enfin, le portail est placé en position fermée afin de déterminer l’emplacement précis de la gâche. Une fois fixée dans le pilier, celle-ci permet alors de refermer la serrure.

    Bon à savoir : votre portail coulissant peut en outre être facilement motorisé auquel cas la serrure est inutile. Pour se faire, un moteur est placé au pied du portail dans la semelle en béton. Ce dernier doit être relié à une alimentation électrique de 230 voltes avec terre.

  • interstitiel_chois_ses_portails_clotures_01_832x109

    Quel budget faut-il prévoir pour l’installation de son portail coulissant ?

    Pratiques et designs, les portails coulissants ne sont généralement pas les moins chers du marché. Toutefois, leurs prix vont dépendre du matériau choisi ainsi que du système pour lequel vous aurez opté. Enfin, si vous désirez faire motoriser votre portail, différents paramètres sont à prendre en considération tels que la puissance du moteur ou bien encore le système de pilotage.

  • Quelle est la réglementation en vigueur ?

    Tout comme n’importe quel type de clôture, le portail est lui aussi soumis à une certaine législation. Aussi, vous devez impérativement effectuer une déclaration préalable auprès de votre mairie en amont du début de vos travaux. Avant de l’effectuer et afin de maximiser vos chances d’acceptation, veillez à vous référer au PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune.