Installation d'un portail

Poseur professionnel KparK

Bien installer un portail : les étapes clés !

Esthétique et pratique, le portail permet d’accroître la sécurité de votre domicile et vous donne la sensation de vous sentir davantage chez vous. Garantissant votre intimité et apportant une touche déco à votre extérieur, cette installation demande néanmoins l’expertise d’un professionnel.

  • Installation d'un portail coulissant ou battant

    En effet, en fonction de vos besoins, de vos usages et de vos souhaits, il existe différents types de portails : battant ou coulissant, avec ou sans motorisation, en bois, en aluminium ou en pvc... Avant de faire votre choix, il peut être judicieux de bénéficier des conseils d’un spécialiste.

    Il vous expliquera les démarches à réaliser et la règlementation à respecter (conformité au PLU, formulaires à déposer en Mairie, hauteur maximale et distances minimum, etc) et la faisabilité de votre projet initial (possibilité de raccordement électrique, conformité à la règlementation, réponse du modèle choisi à vos contraintes, etc.).

    D’autre part, au-delà du choix du modèle de portail, il faut également prendre en considération son installation, qui requiert des compétences spécifiques. Nous vous expliquons pourquoi.

     

    L’installation d’un portail par un professionnel

    Afin de garantir votre sécurité et d’obtenir un résultat esthétique, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel pour l’installation de votre portail. Ce dernier a non seulement les compétences nécessaires pour vous apporter les bons conseils mais il connaît par ailleurs les normes à respecter pour assurer son bon fonctionnement sur le long terme.

    En outre, son intervention vous fait bénéficier d’un prix réduit sur l’achat du portail. Ainsi, en passant par un professionnel, la TVA peut être réduite à 10%, au lieu des 20% habituels si vous achetez votre futur portail. Installer un portail par un artisan ou une entreprise qualifiée vous permet également de bénéficier d’une garantie sur le travail réalisé.

    Comment se déroule l’installation d’un portail par un professionnel ? En voici le détail.

     

    Quelle est la réglementation en vigueur ?

    Au démarrage du projet, l’entreprise sélectionnée pour installer le portail se doit de vous informer sur ce que vous pouvez ou ne pouvez pas installer. Si vous n’avez plus besoin de permis de construire pour son installation, plusieurs règles doivent être respectée.

    La première étape est de consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme). Vous saurez de cette manière si vous avez besoin d’effectuer une déclaration préalable avant la pose de votre portail. Celle-ci consiste à remplir une déclaration CERFA accompagnée de différentes pièces justificatives expliquant dans le détail votre projet : plan, teinte, matériaux… Une attente d’un mois en moyenne est constatée avant d’obtenir une réponse de la mairie.

    Si vous vivez en lotissement, vous devez aussi vous référer au règlement de la copropriété. Afin de préserver une harmonie, certains règlements limitent l’installation de portail au style ou matériau différent. Il est important de ne pas vous lancer dans votre projet sans informer votre voisinage, au risque de devoir retirer votre nouveau portail.

    Le professionnel s’attardera également sur la configuration de votre terrain et son environnement :

    • L’installation de votre portail ne doit pas déranger le voisinage ;
    • Une distance minimum doit être respectée par rapport à la limite du terrain.

    Bon à savoir : en règle générale la hauteur minimale pour un portail est de 3,20 m pour les villes de plus de 50 000 habitants, et 2,60 m dans les autres localités.

  • Installer un portail battant ou coulissant

    Étape n°1 : Installation des piliers du portail

    Cette première étape est très certainement l’une des plus importantes lors de vos travaux. En effet, ces deux éléments de maçonnerie supporteront le poids du portail et garantiront sa solidité. Généralement au nombre de deux, ces colonnes portent les gonds et les huisseries du dispositif et doivent par ailleurs, lorsque c’est nécessaire, supporter une motorisation.

    Afin de préparer leur pose, le professionnel va créer une semelle de fondation. Il s’agit de creuser un trou d’une profondeur allant de 40 à 60 centimètres dans lesquels un fond de pierre et une armature métallique sont installés. C’est au centre de ces armatures que sont ensuite placés les éléments électriques nécessaires tels que la sonnette, l’éclairage ou bien encore la motorisation du portail, si nécessaire. Le coffrage ainsi réalisé est ensuite recouvert de béton.

    Après 48 heures de séchage minimum (le séchage peut durer jusqu’à 72 heures), les différents blocs constituant les piliers peuvent alors être empilés un à un puis remplis de béton à leur tour. Après séchage, et une fois les finitions réalisées, les colonnes maçonnées sont alors prêtes à accueillir votre portail.

     

    Étape n°2 : Installation du portail

    En fonction du portail choisi, le mode de pose ne sera pas le même. Voici la méthode utilisée pour installer un portail battant. Pour l’installation d’un portail coulissant retrouvez notre guide ici : pose d’un portail coulissant.   

    En premier lieu, le professionnel repère l’emplacement du portail à l’endroit souhaité sur les piliers. Sur ce point, et après avoir vérifié la linéarité du sol à l’aide d’un niveau à bulle, il installe alors un pivot au sol sur lequel il place le premier ventail du portail. Il procède de la même manière pour placer la deuxième ouverture. Maintenu grâce à des tasseaux, puis centré à l’aide d’un serre-joint, le portail peut alors être définitivement fixé en mettant les gonds hauts fixés aux piliers en place.

    Enfin, après un repérage précis de son emplacement, la butée centrale (appelée également sabot) est vissée au sol.

  • Visuel d'un Portail coulissant installé

    Quel budget faut-il prévoir pour l’installation de son portail ?

    Prévoir son budget pour l’installation d’un portail n’est pas si simple. En effet, il faut prendre en considération de multiples critères tels que son matériau, son système ou bien encore la complexité des travaux par rapport à la nature de votre terrain. Le budget final peut varier en fonction des professionnels et des matériaux choisis. Sachez qu’un portail en PVC sera par exemple moins onéreux qu’un portail en bois, mais apportera un cachet différent. Il en va de même pour le style du portail, plusieurs formes existent pour donner à votre portail une allure qui lui est propre : droit, biais bas, biais haut, chapeau de gendarme à l’endroit ou inversé, convexe, concave… Formes, couleurs, matériaux, tous ont une incidence sur le prix du portail en lui-même. Afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix, n’hésitez pas à faire réaliser un devis.

    Chez KparK, pour l’achat de votre portail, vous profitez de conseils avisés d’un professionnel dès la conception de votre projet jusqu’à la pose de votre équipement, puis d’une garantie de 15 ans sur le produit et son installation.

  1. 1. Votre situation
  2. 2. Votre projet

* Champs obligatoires

Vos données personnelles

Votre habitation

L'objet de votre demande