du Lundi au Vendredi de 10h00 à 18h00

Services et appel gratuits

FAQ Portes
Sécuriser sa porte d’entrée

Comment sécuriser une porte d’entrée ?

Peut-être n’habitez-vous pas Privet Drive et Albus Dumbledore ne va pas éteindre les lampadaires de votre rue, mais des personnes mal intentionnées peuvent roder. La porte d’entrée est l’accès privilégié par les cambrioleurs — 4 sur 5 tentent leur effraction par elle — et doit donc de ce fait obtenir toute votre attention en matière de sécurité.

Les caractéristiques de base pour sécuriser une porte d’entrée

 

Plusieurs fois par jour votre porte d’entrée est ouverte et fermée par vous, par votre famille, par vos invités. Le système de fermeture est le premier point important à regarder pour sécuriser votre porte. Un système de fermeture correct possède 3 ou 5 points (c’est à dire que la porte est bloquée dans le montant à 3 ou 5 points) et est indispensable pour votre sécurité. Ensuite, votre cylindre de serrure doit être d’une taille adaptée. Beaucoup de cylindres dépassent de la poignée, or un cylindre ne devrait jamais dépasser de plus de 3mm au risque d’être attrapé avec une pince et cassé lors d’une tentative d’effraction. Certains cylindres possèdent aussi des goupilles actives sur plusieurs rangées pour protéger du crochetage. Et afin de s’assurer de la protection du cylindre contre l’arrachage ou le perçage, une poignée blindée est appropriée (robuste, épaisse, fixée depuis l’intérieur).

Visuel header page article entretien fenêtre KparK

Comment augmenter encore la sécurité de sa porte d’entrée ?

 

Pour qu’une porte protège le passage, encore faut-il qu’elle soit présente. Les techniques d’effraction fines sont bloquées par les précautions de base, mais il reste possible de forcer le passage en cassant la porte. Une technique connue consiste à insérer un pied de biche entre la porte et le montant. Afin de s’en prémunir, il existe des cornières anti-pinces : ce sont des barres métalliques renforcées qui forment un angle. Elles sont posées tout autour de la porte et empêche l’insertion d’un objet dans l’espace avec le montant. Une autre manière de forcer la porte est de la faire sortir de ses gonds. La plupart des portes sont souvent déjà protégée du dégondage par des renforts intégrés ou des paumelles anti dégondage. Les anciennes portes possèdent des paumelles traditionnelles qui sont elles aussi « indégondable », il faut donc vérifier les paumelles de votre porte. Si nécessaire, les renforts de paumelles sont possibles. Ils se posent entre les paumelles, encastrés dans l’épaisseur de l’ouvrant et du dormant.

Rayon de soleil à travers une fenêtre

Comment être sûr que sa porte d’entrée est inviolable ?

 

Il est impossible de garantir la sécurité d’une porte à 100%. Avec le temps et le matériel adéquat, il est possible de franchir une porte sécurisée. Mais justement, la plupart des cambriolages se font entre 7 et 8 minutes et les cambrioleurs recherchent les maisons faciles d’accès. Les suggestions précédentes sont des retardateurs d’effraction qui souvent suffisent à décourager les cambrioleurs avant même la tentative d’effraction. Les équipements anti effractions permettent de sécuriser pour un coût raisonnable sans recourir à une porte blindée et permettent de vous assurer des nuits calmes. On dort mieux quand on sait sa maison protégée.

 

Visuel page article KparK avec des conseils et des astuces