Trouver le produit idéal pour votre logement et votre budget Une pose parfaite, propre et impeccable La garantie K par K, une prise en charge totale, zéro surprise
Vous avez une idée de ce que vous recherchez ?

Renseignez votre projet, un conseiller vous rappellera.

Demandez un devis
NOUS FAISONS GRAND CAS DE VOTRE CONFIANCE.
Un conseiller vous rappelle

Une question ? Besoin d’aide ? Un conseiller vous appelle au moment de votre choix.

Robin Genestroni, jeune pilote prometteur

Robin Genestroni obtient une victoire en coupe du monde de BMX 15 et +

Interview de Robin Genestroni, pilote de BMX

Nous soutenons un jeune pilote prometteur de BMX : Robin Genestroni est l’un des meilleurs pilotes de sa catégorie. Il cumule entre autres les places de finaliste aux championnats du monde de Medellin en Colombie et aux championnats d’Europe de Vérone en Italie ainsi qu’une 5ème place en coupe de France. A l’approche des championnats de France et d’Europe, Nous avons pu le rencontrer afin qu’il nous parle de sa passion.

 

 

Bonjour Robin, tu pratiques le BMX depuis tout jeune, est-ce que tu peux nous en dire plus sur cette discipline et sur ta passion ?

 

 En effet, je pratique le BMX depuis tout petit. Le BMX, c’est une piste entre 350 et 400m, parfois plus, avec beaucoup d’obstacles constitués par des bosses de 3 à plus de 10m et beaucoup de virages. On est 8 sur la ligne et il faut faire partie des 4 premiers pour être qualifié. Bien entendu il ne faut pas foncer dans les autres et ne pas couper les lignes.

 

Tu as déjà participé à un certain nombre de compétitions quels en sont les enjeux pour toi ?

 

 Faire le mieux possible, viser le plus haut à chaque fois. Bien entendu parfois c’est plus difficile mais je fais de mon mieux et j’essaie de battre les meilleurs, ceux qui sont mieux classés que moi.

 

Les prochaines échéances sont à Bordeaux pour les championnats de France et d’Europe, puis aux USA pour le championnat du monde. Tu pars confiant ? Du stress ? Comment est-ce que tu gères la tension de la compétition ?

 

 Oui, je pars confiant, après, tout peut se passer dans une course. Je remets mes numéros (*voir en fin d'article)) en jeu à chaque fois, et le challenge est de les augmenter, faire mieux que l’année précédente. Actuellement, je suis bien parti. Il y a beaucoup de monde qui croit en moi, mes amis me voient gagner des titres et ça me motive pour donner le meilleur de moi-même.

En général je gère très bien le stress. Sur toutes les courses, que ça soit pour les courses France, Europe ou Monde, il y a toujours du stress. Alors pour être en bonne condition, je me mets dans mon monde, j’écoute de la musique en roulant seul sur mon vélo, je vais voir la piste, et parfois quand j’ai besoin d’évacuer je vais voir des copains, on parle, on rigole et ça me permet de gérer la tension.

 

Comment vois-tu l’avenir proche et à plus long terme ?

 

 Dans le BMX, une fois les trois échéances (championnats de France, Europe et Monde, ndlr) passées, je pense entrer dans la division nationale de St Etienne, ce qui m’aidera bien par rapport aux déplacements. Je passerai en Junior, puis en junior 2. De là, mon objectif serait de passer en Elite, la Top catégorie où se trouvent les meilleurs pilotes : j’en rêve depuis tout petit.

D’un point de vue plus général, je passe en 1ère l’année prochaine, ensuite je passerai un Bac général pour partir sur un diplôme d’Etat, ce qui me permettrait de devenir entraîneur. Je pourrais travailler dans les sports de manière plus générale également si ce n’est pas dans le BMX, ça me plairait aussi.

 

Robin Genestroni en pleine course de BMXRobin Genestroni en plein saut sur son BMX

 

 

Retrouvez Robin à Bordeaux pour les championnats de France du 7 au 9 juillet puis d’Europe du 13 au 16 juillet pour enfin arriver aux championnats du monde du 25 au 28 juillet à Rock Hill aux Etats-Unis d’Amérique.

 

*système de numéros dans le BMX : il s'agit de numéros permanents annuels attribués sur les place de finaliste, par exemple si le pilote gagne le championnat du Monde et d'Europe, il gardera le N°1 pendant un an (Monde et Europe)