PRix d'une fenêtre double triple vitrage 

Quel est le prix d'une fenêtre triple vitrage ?

La fenêtre triple vitrage permet de limiter les déperditions de chaleur de son habitat et de réduire ses besoins en chauffage. Elle offre en outre des garanties supplémentaires en matière de sécurité. Voyons combien coûte le triple vitrage. 

Pourquoi choisir le triple vitrage ?

La fenêtre triple vitrage est constituée de trois vitrages superposés, séparés par des espaces remplis de gaz rare (argon, krypton ou xénon). Cela lui permet d'offrir une grande isolation thermique. En effet, son coefficient thermique (Ug) est en moyenne de 0,60 W/m2 K (Watt par mètre carré Kelvin), ce qui est bien inférieur à celui du double vitrage ordinaire (2,9 W/m2 K). Grâce à cette performance, le triple vitrage évite les écarts de température dans les pièces de la maison pour plus de confort. En matière d'isolation phonique, ce type de vitrage est également efficace, à condition d'être doté d'un film spécial anti-vibrations. La fenêtre triple vitrage apporte une sécurité supplémentaire puisqu'elle peut être feuilletée et elle est compatible avec le vitrage anti-effraction. Enfin, rappelons que pour être classée comme triple vitrage, une fenêtre doit avoir un coefficient d'isolation thermique (Uw) ne dépassant pas 1 kWh/m2 K et un coefficient d'isolation acoustique inférieur à 34 décibels. 

Fenêtre triple vitrage : le prix

Le prix d'une fenêtre triple vitrage dépend de nombreux facteurs : 

  • La taille de l'ouverture murale : selon cette taille, on peut avoir besoin d'une fenêtre de dimension standard ou sur mesure. Une fenêtre triple vitrage sur-mesure sera plus chère qu'une fenêtre aux dimensions standard. 

  • Le nombre de vantaux : simple ou double. La fenêtre à doubles vantaux est plus onéreuse que l'ouvrant simple. 

  • Le système d'ouverture : (à la française) classique ou oscillo-battant. Le système oscillo-battant permet d'ouvrir la fenêtre de manière classique ou en soufflet (entrebâillement en haut). 

  • Le matériau : PVC, bois, aluminium, bois-aluminium ou PVC-aluminium. Le PVC est le matériau le moins cher et le bois est le plus cher. L'aluminium et le PVC sont plus durables que le bois et ne nécessitent aucun entretien.  

  • Le type de gaz présent entre les vitrages : argon, xénon ou krypton. Le xénon est plus cher que le krypton et l'argon mais il est plus performant.

  • Le type d'installation : en neuf ou en rénovation. La rénovation coûte généralement aussi cher que la pose en neuf puisqu'il est nécessaire de changer l'ensemble du bâti. En effet, il faut que celui-ci supporte le poids du triple vitrage (environ 30 kg au m2). 

  • Les options telles que le feuilletage et la protection anti-effraction et la protection phonique. 

Le triple vitrage coûte de 50 % à 80 % plus cher que le double vitrage. Une fenêtre triple vitrage peut coûter de 150 € à plus de 400 €. Par exemple, une fenêtre en PVC de 650 mm x 1200 mm coûte environ 230 € sans la pose. Une fenêtre double vantaux oscillo-battants en PVC de 1200 mm x 1200 mm avec feuilletage de sécurité coûte autour de 550 €. 

Des aides pour réduire le coût des fenêtres triple vitrage

L'achat de fenêtre triple vitrage représente un investissement conséquent. Toutefois, des aides existent pour réduire le poids de cette dépense. Le crédit d'impôt de 30 %, tout d'abord, est accordé sur le montant de la facture des fenêtres (pas de la pose), dans la limite de 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple. Il existe aussi une aide de l'Anah (Agence nationale de l'habitat) dans le cadre de l'amélioration de l'habitat. Le montant de cette aide dépend des ressources du ménage et du taux d'amélioration de la performance énergétique de l'habitat. Par exemple, un ménage aux revenus très modestes peut bénéficier d'une subvention de 50 % sur le coût des travaux si ceux-ci améliorent la performance énergétique de 25 %. Le montant des travaux ne peut toutefois dépasser 20 000 €.