Connaître le prix d'une fenêtre K par K

Quel est le prix d’une fenêtre KparK ?

Le prix d’une fenêtre dépend de plusieurs critères. Par exemple, une fenêtre en bois sera en moyenne plus onéreuse qu’une fenêtre en PVC ou en aluminium. La taille et le type de vitrage – simple, double ou triple – joue aussi sur le montant final de votre facture. KparK décrypte pour vous les facteurs qui comptent pour établir le prix d’une fenêtre et pour économiser sur votre facture. 

De quoi dépend le prix d’une fenêtre ? 

 

Les fenêtres les moins chères sont les fenêtres en PVC et les fenêtres en alu. Comptez entre 100 et 1500 euros en moyenne pour des ouvertures standards. Les créations sur mesure sont, bien sûr, plus coûteuses. Viennent ensuite les fenêtres en bois pour lesquelles vous devrez débourser entre 200 et 1000 euros environ. Les ouvertures les plus onéreuses sont sans doute les fenêtres en bois-alu qui combinent l’excellente isolation thermique du bois et la bonne isolation acoustique de l’aluminium. Pour cet alliage, il devrait vous en coûter entre 300 et 2500 euros. La fourchette de prix d’une fenêtre en PVC ou en alu est toutefois à nuancer. Voici les autres facteurs qui peuvent peser dans la balance :

  1. Si vous faites la pose de votre fenêtre vous-même vous économisez le coût de la main d’œuvre : quelques centaines d’euros en général.

  2. Le nombre de vantaux que comporte votre fenêtre. Plus le nombre de vantaux est élevé plus les prix grimpent.

  3. Le type de vitrage que vous avez choisi. Les doubles et triples vitrages sont bien sûr les plus coûteux même s’ils offrent d’excellentes performances thermiques qui allègeront votre facture de chauffage. De 55 à 300 euros le m2 environ pour un double vitrage. Comptez environ 50% de plus pour un triple vitrage.

  4. Le caractère sur mesure ou non de votre fenêtre joue également dans la facture finale. Cette ouverture demande souvent davantage de temps de fabrication et parfois une pose plus longue. 

Comment économiser sur le prix de votre fenêtre ? 

 

Vous souhaitez économiser sur le prix de votre fenêtre ? Plusieurs astuces peuvent faire baisser le coût de votre fenêtre :

  1. Optez pour une fenêtre en PVC ou en aluminium. Deux matériaux qui combinent isolation thermique, phonique et grande facilité d’entretien et de résistance aux intempéries. Le bois est plus onéreux et nécessite une attention plus grande, notamment dans les régions pluvieuses.

  2. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez poser vous-même vos ouvertures en suivant nos conseils pour changer votre fenêtre. Avec les bons outils et une marche à suivre rigoureuse, ce n’est pas très compliqué.

  3. Optez pour une fenêtre à double vitrage au lieu de son homologue à triple vitrage. La différence entre les deux types de vitrage n’est pas énorme surtout sur les doubles vitrages de dernière génération. Le triple vitrage est surtout intéressant sur les bâtiments BBC ou les régions très froides.

  4. Pour le changement de vos fenêtres à double ou triple vitrage, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt fenêtre. Et également de différentes aides octroyées par des organismes spécialisés comme l’Anah ou certains conseils généraux.

  5. Enfin, si vos vitrages sont encore assez isolants vous pouvez aussi décider de rénover vos fenêtres au lieu de les remplacer.