Rénover une fenêtre

Comment rénover une fenêtre ?

Rénover une fenêtre peut passer par plusieurs options. Soit réparer votre fenêtre pour éviter de la changer : les fenêtres en bois se prêtent notamment bien à ce type d’action. Autre possibilité ? Poser une fenêtre en rénovation. Cela peut se faire pour tous les matériaux, surtout le PVC et l’aluminium. 

Comment réparer une fenêtre en bois sans la changer ? 

 

Rénover votre fenêtre peut d’abord passer par le fait de la réparer sans la changer. Cela concerne souvent les fenêtres en bois. Plusieurs conditions sont toutefois nécessaires. La fenêtre doit être encore en bon état global. Cette action peut s’effectuer notamment si le mastic est décollé, la peinture écaillée ou des gerçures présentes sur le bois. Voici la marche à suivre pour rénover votre ouverture en bois :

  1. Grattez la peinture écaillée pour mettre le bois à nu à l’aide d’un grattoir.

  2. Préparez le bois en le ponçant avec un abrasif moyen à grain 80. Utilisez le plateau souple de la ponceuse orbitale.

  3. Appliquez le mastic. Poussez-le dans le creux de la feuillure avec un couteau de vitrier. Puis lissez-le avec le plat de la lame.

  4. Traitez les parties les plus exposées aux intempéries à l’aide d’une résine d’accrochage. Elle constitue un bon support pour la peinture.

  5. Réparez le bois endommagé à l’aide d’une résine mélangée à un durcisseur au moment où vous l’utilisez.

  6. Avant de peindre, appliquez un adhésif de masquage lisse pour éviter que la peinture ne déborde.

  7. Utilisez une brosse à rechampir pour peindre la fenêtre. Le pinceau doit être chargé au tiers de sa longueur.

  8. Profitez-en pour vérifier la bonne fixation des gonds de votre fenêtre. Ils ont peut-être besoin d’être graissés à l’aide d’une petite noisette de graisse. 

Comment poser une fenêtre en PVC en rénovation ? 

 

Si vous constatez que votre fenêtre en PVC ou en bois n’isole plus suffisamment votre logement, mieux vaut opter pour la pose en rénovation. Cela peut également être l’occasion de troquer vos anciennes ouvertures à simple vitrage contre un double vitrage, qui offre de meilleures performances thermiques et phoniques. La pose en rénovation sur dormant existant est possible si le bâti de la fenêtre est sain. Et, contrairement à la dépose totale, elle ne nécessite pas de travaux de maçonnerie. Voici comment vous y prendre pour l’installation de votre ouverture en rénovation :

  1. Prenez les dimensions du dormant en plusieurs points pour ne conserver que les valeurs les plus faibles. Vous devez noter la hauteur de l’ouverture, sa largeur ainsi que la hauteur d’allège (la partie du mur située entre le plancher et l’appui de la fenêtre).

  2. Enlevez les ouvrants de votre vieille fenêtre et les paumelles. Ces dernières permettent la rotation de la partie mobile du châssis de la fenêtre par rapport à sa partie fixe.

  3. Utilisez un tasseau que vous poserez sur l’ancienne traverse basse. Posez un joint pré-comprimé sur l’appui de votre maçonnerie. Il devra remonter de 20 cm en latéral au fond de la feuillure sur la hauteur du tableau.

  4. Ouvrez et posez les ouvrants de menuiserie de votre nouvelle fenêtre. Puis retirez les cales de transport à l’intérieur du dormant.

  5. Posez un joint pré-comprimé sur la partie de la menuiserie qui est en contact avec la maçonnerie.

  6. Placez le nouveau dormant sur l’ancien cadre en fixant une première vis sur la base d’un montant.

  7. Puis vérifiez les niveaux et corrigez-les si nécessaire à l’aide de cales.

  8. Terminez la fixation de l’ensemble.

  9. Enfin, réalisez l’application d’un joint en silicone entre la menuiserie et la maçonnerie pour l’étanchéité extérieure. Si l’espace à combler est trop grand, la mousse expansive est plus appropriée.