Changement de fenêtre

Comment changer une fenêtre ?

Changer une fenêtre implique de choisir la bonne ouverture. Nombre de vantaux, matériau, type de vitrage : autant d’éléments pour vous décider. Puis vient le temps de la pose. Si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur, nous vous donnons les clés pour installer votre fenêtre grâce à la méthode de la dépose totale. Vous pourrez aussi faire appel à un professionnel en demandant un devis gratuit pour vos fenêtres

Quelle fenêtre de remplacement choisir ? 

 

Remplacer sa fenêtre n’est pas un choix à effectuer à la légère. L’option retenue aura un impact sur votre confort à l’intérieur de votre maison mais aussi sur le montant de votre facture d’électricité. Voici quelques éléments pour choisir une fenêtre de remplacement adéquate :

  • Quel matériau choisir ? Le bois est isolant et esthétique. Mais il est aussi assez coûteux et nécessite un entretien très régulier, surtout dans les régions pluvieuses. L’aluminium  est à la fois durable et très résistant. Il est parfait pour une fenêtre à 3 vantaux, qui constitue un modèle d’ouverture doté d’une grande surface.
    La fenêtre en PVC reste le choix idéal, surtout si vous possédez actuellement une fenêtre en bois particulièrement dégradée. Le PVC est à la fois isolant, économique et quasiment sans entretien.

  • Quel type de vitrage choisir ? Si le double vitrage est le minimum, une fenêtre triple vitrage peut s’envisager dans certains cas. Grande surface de vitres, régions particulièrement froides ou besoin d’un confort accru.

  • Pour quel type de vantail opter ? Battant, oscillant battant, oscillo : autant de manières d’ouvrir votre fenêtre selon vos besoins et la pièce dans laquelle prendra place votre ouverture. 

Comment changer une fenêtre ? 

 

Comment changer une fenêtre ? Si les menuiseries de la fenêtre sont encore en bon état vous pouvez vous lancer dans une pose en rénovation. Mais le plus souvent le dormant, qui constitue l’architecture de la fenêtre, est en piètre état et nécessite une installation de votre nouvelle fenêtre avec la méthode de la dépose totale. Voici comment procéder :

  1. Déposez l’ancien dormant de la fenêtre endommagée. Il faut d’abord dégonder les vantaux avec un burin et un maillet. Puis ôtez la quincaillerie : paumelles et gâches de crémone. Retirez le dormant proprement dit. Cette étape peut être délicate. Si vous avez du mal à déposer le dormant, découpez d’abord les montants, puis les traverses hautes et basses. Veillez à ce que tous les éléments qui gênent la pose de la nouvelle fenêtre soient enlevés. Examinez l’état des feuillures et de l’appui de la fenêtre pour procéder aux rénovations nécessaires.

  2. Calez la nouvelle fenêtre. Vérifiez que les dimensions du dormant et de l’ouverture correspondent. Puis appliquez une bande de joint d’étanchéité auto-adhésif sur la périphérie du dormant et sur la face en contact avec le mur. Posez une bande de mousse précomprimée au niveau de la traverse basse du dormant. Le dormant est ensuite engagé dans la feuillure. Cette opération délicate est plus simple à effectuer à deux. Contrôlez l’aplomb et le niveau de votre dormant. Enfin, maintenez le dormant à l’aide d’un serre-joint en haut du montant.

  3. Fixez la menuiserie. Percez la maçonnerie en introduisant votre perceuse à travers les trous du montant prévus à cet effet. Posez et fermez les vantaux avec leurs cales. C’est à ce moment-là que le dormant prend définitivement place dans la maçonnerie. Replacez les vantaux en retirant les cales et en enlevant le film de protection sur les vitrages. Placez les caches des vis et des paumelles.

  4. Enfin, il faut maintenant combler l’espace entre la maçonnerie et le nouveau bâti avec de la mousse polyuréthane expansive. Posez un fond de joint en mousse sur le pourtour du dormant puis un cordon d’étanchéité avec un mastic silicone.