Etanchéité des menuiseries

Étanchéité des menuiseries : les critères de performances

L’étanchéité à l’air, l’eau et le vent (AEV), au même titre que l'isolation thermique et phonique sont des éléments indispensables pour améliorer votre confort. K par K vous présente les principes de la norme AEV et vous détaille sa méthode de calcul pour mieux comprendre et choisir vos menuiseries. 

Qu'est ce que l'AEV pour vos menuiseries?

 

L’AEV mesure la performance de vos menuiseries à partir de trois critères : la perméabilité à l’air, l’étanchéité à l’eau et la résistance au vent. Plus la note de l’AEV de votre équipement sera élevée, plus sa résistance face à l’élément en question sera efficace.

Le classement de l’AEV, dont la note vous aidera dans votre choix de portes et fenêtres prend en compte différents facteurs, tels que : 

  • Le lieu de résidence

  • Le contexte de vie (ville, campagne, bor de mer ou montagne)

  • La hauteur de vos menuiseries au-dessus du sol

Si vous habitez dans le nord de la France, K par K vous conseille de privilégier la perméabilité à l’air, tandis qu’une bonne résistance au vent sera recommandée pour les résidences principales situées dans les régions du Sud.

Perméabilité de vos menuiseries 

 

L’étanchéité à l’air d’une fenêtre, l’un des trois critères de la norme AEV, représente un enjeu sanitaire mais aussi économique. En plus d’entraîner une surconsommation de chauffage du fait d’une mauvaise isolation thermique, qui se ressentira sur votre facture d’énergie, une construction perméable à l’air peut conduire à diverses nuisances : 

  • infiltration de parasites 

  • développement de moisissures 

  • risque de corrosion

Afin d’éviter toute dégradation de votre logement et le confort de ses occupants, il convient d’assurer une parfaite étanchéité à l’air autour de vos portes et fenêtres. 

Etanchéité de vos portes et fenêtres à l'eau

 

En cas de problème d’étanchéité à l’eau, dû à un défaut de liaison entre le mur et votre menuiserie, vous risquez de constater des infiltrations au sein de votre habitation. Celles-ci pourront être accentuées en fonction des aléas climatiques, ainsi que l’exposition de votre façade à la pluie et au vent. Tâches d’humidité, dégradation au niveau du papier peint, de la peinture écaillée ou le gonflement de vos enduits, constituent autant de désagréments qu’une mauvaise étanchéité à l’eau peut engendrer.

La résistance au vent

 

La résistance au vent se mesure à partir d’une forte pression exercée soudainement sur une porte, telle une bourrasque. Face à une telle charge de vent, votre menuiserie ne doit pas s’ouvrir brutalement, ni se rompre ou se déformer, sous l’effet de cette charge exceptionnelle. Pour être performante, votre porte devra résister à différents tests de pression, mais aussi être fabriquée à partir de matériaux performants et de qualité.

Comment se mesure l'étanchéité de vos portes et fenêtres?

Les performances de vos menuiseries face à l’air, l’eau et le vent sont calculées par l’Institut Technologique Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement (FCBA), selon la notation suivante: 

  • Perméabilité à l'air : mesure de la pression à l’air en A*1 (normale), A*2 (améliorée), A*3 (renforcée) et A*4 (exceptionnelle) face à des vents de 0 à 112km/h

  • Étanchéité à l'eau (pluies, intempéries) : note allant d’E1 (étanchéité très faible) à E9 (maximum), suivie de la lettre A (pour un produit totalement exposé) ou B (produit partiellement exposé)

  • Résistance au vent : résultat du test de résistance à la pression du vente noté de 1 (faible) à 5 (forte), couplé à la déformation du matériau, de A (faible) à C (très faible)

Selon cette méthode de calcul de la norme AEV, la note maximum pour ces 3 critères d’étanchéité face à l’air, l’eau et le vent serait donc de : A*4 E9A V*A5.